Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Hontes

Souffrances, amour, désespoir, moquerie, musique et philosophie... La vie, quoi !

Guerre

Publié le 30 Juin 2010 par Luc dans Frais et dispos (du 5-7 au 28-10-02)

Guerre

Des images de guerre viennent s’entrechoquer avec ma paisibilité agitée d’une musique douce et sans réelle teneur. Elles heurtent ma déclaration maladroite d’une simple envie d’être avec quelqu’un. Les membres arrachés tiennent lieu de silences dans la...

Lire la suite

Ecartèlement

Publié le 29 Juin 2010 par Luc dans Humeurs froides (du 2-1 au 23-3-96)

Ecartèlement

Un bourdonnement diffus me traverse le crâne. Chaque pas, toujours ralenti, se ressent comme passer une lame sur la meule du rémouleur, pour s'achever dans le fracas sourd d'un sac de ciment chutant à même le sol de terre. La mesure est donnée, et l'onde...

Lire la suite

Rêve 83 La mort du grand jaguar

Publié le 25 Juin 2010 par Luc dans Ma c'halon koar (du 6-1 au 24-6-10)

Rêve 83 La mort du grand jaguar

Juché très haut sur une cime ou un perchoir, comme une corneille, j’observe de ma vigie les agissements d’écologistes. Leur mission confuse paraît consister en la protection du « grand jaguar », espèce dont je n’avais même ouï dire. Je n’ai pas le temps...

Lire la suite

CM 2010 : pourquoi tant de mépris des journalistes envers les équipes d'Europe de l'Est ?

Publié le 24 Juin 2010 par Luc dans Ma c'halon koar (du 6-1 au 24-6-10)

CM 2010 : pourquoi tant de mépris des journalistes envers les équipes d'Europe de l'Est ?

A nos amis les Serbes et les Slovènes J’ignore si vous l’avez remarqué, mais quelles que soient les chaînes de télévision, une constante est à observer, comptant deux corollaires complémentaires : le panafricanisme d’une part, et le déclinisme européen...

Lire la suite

Nécro France du football

Publié le 18 Juin 2010 par Luc dans Embannoù-kañv (Nécrologies)

Nécro France du football

Enfin, après une agonie de quatre ans, conséquente à une grave pathologie connue sous le nom d’ambition démesurée, la France du football est morte ce 17 juin 2010 à 22H15. Je m’en réjouis absolument. On regrette parfois certains de nos pères défunts,...

Lire la suite

Heures incompréhensibles

Publié le 17 Juin 2010 par Luc dans Humeurs froides (du 2-1 au 23-3-96)

Heures incompréhensibles

Certains jours sont parsemés d'heures incompréhensibles, où l'horreur de sa personne est plus forte que tout, où la lutte contre la cause de ce paraît impossible. Parallèlement et, chose étrange, s'entrecroisant, une joie certaine se ressent, dans une...

Lire la suite

Trop tôt

Publié le 16 Juin 2010 par Luc dans Ma c'halon koar (du 6-1 au 24-6-10)

Trop tôt

Dans les souffrances du corps distendu, J’erre maladroit, vide et suspendu A une heure d’éveil trop matinale, Marchant au rythme de l’eau d’un canal. Des piaillements ivrognes m’ont tiré D’un faux sommeil la langueur éthérée, Et martyrisé de leur joie...

Lire la suite

L'anti-Banquet ou la fatalité de la laideur

Publié le 15 Juin 2010 par Luc dans Humeurs froides (du 2-1 au 23-3-96)

L'anti-Banquet ou la fatalité de la laideur

La beauté est fatale. Il est toujours si simple, au détour des rencontres, de se voir comparer en cela. Il s'agit même d'un jeu pratiqué par tous et toutes. Sans pousser au loin, procède du naturel l'interrogation selon laquelle chacun se trouverait rejeté...

Lire la suite

Moyen

Publié le 14 Juin 2010 par Luc dans Humeurs froides (du 2-1 au 23-3-96)

Moyen

Comme une impression de normalité qui m'assaille bêtement. La faculté de prévision, lorsqu'elle se porte jusqu'aux loisirs et aux sentiments, cesse d'être une qualité, comme jouer sa vie sérieusement. Je le prouve d'ailleurs chaque jour en n'étant sombre....

Lire la suite

Cadavre en devenir

Publié le 10 Juin 2010 par Luc dans Humeurs froides (du 2-1 au 23-3-96)

Cadavre en devenir

Il m'avait pourtant semblé être debout, mais la neige tombe à l'horizontale. Je recule donc vers mon pitoyable avenir, les pieds devant, ou je descends vers le ciel, dans une direction insensée. Ou bien peut-être, plus simplement (que n'y avais-je songé...

Lire la suite
1 2 > >>