Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hontes

Souffrances, amour, désespoir, moquerie, musique et philosophie... La vie, quoi !

Lettre à celle qui allait devenir mon épouse

Publié le 5 Janvier 2016 par Luc in Frais et dispos (du 5-7 au 28-10-02)

 

Ne vois-tu pas venir le neuf sur l’échelle démesurée du moral quotidien ?

 

Devant le silence renouvelé malgré nos paroles estivales, comment te dire que tu restes toujours pour moi une irreprésentable aporie ? Il est en effet terrible de devoir concilier cette sensation certaine de joie de te revoir qui efface toute trace du temps qui s’est écoulé depuis la dernière rencontre, dès lors aussi proche que la veille, et l’attente incompréhensible lorsqu’on la vit présentement, entre ces deux rencontres.

 

La succession apparemment infinie de ces deux états conduit sans doute à l’aporie pour notre côté rationnel, et dans le domaine émotionnel à la désastreuse conclusion de l’absence d’un besoin irrépressible de fréquentes rencontres… au moins pour ta part semble-t-il…

 

Avant de te demander si tu as bien lu le problème XXX d’Aristote (autrement intitulé « L’homme de génie et la mélancolie ») et le fameux opuscule « Le couple » (dont j’aimerais vraiment bien savoir ce que tu en as pensé !), je voulais simplement te donner un signe de vie et partager avec celle qui en est l’objet le regret de ces mimiques amusées, ces réflexions pas si inadaptables que cela, ces envolées avec ou sans teneur, ou autres bouffées délirantes qui donnent une sensation réelle de vie à celui qui s’en trouve être l’ébahi spectateur : je suis définitivement un sectateur d’Anne B.

 

Au fait, as-tu lu le problème XXX d’Aristote (autrement intitulé « L’homme de génie et la mélancolie ») et le fameux opuscule « Le couple » (dont j’aimerais vraiment bien savoir ce que tu en as pensé !) ?

 

Commenter cet article