Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hontes

Souffrances, amour, désespoir, moquerie, musique et philosophie... La vie, quoi !

Dernier synoptisme

Publié le 2 Novembre 2015 par Luc in Gwellañ war 1988-1989

 

Il est une chose qui demeure fumée,

Qui stagne et croupit,

L’amitié…

Non deux, la vie…

 

Un ongle qui se casse sous les dents,

Il tombe entre deux minces coulées de sang ;

Une main desséchée par le froid

Regarde le feu de sa peau écailleuse.

 

La porte de l’armoire est entrouverte

Sur les secrets mystérieux des souvenirs

Cachés sous une pile de vieux papiers

Qui relatent une jeunesse sans âge…

 

Les draps du lit sont habités par un corps

Solitaire qui pense sans idées…

Il traverse les plaines de la nuit

En sachant qu’il ne peut rien y voir.

 

L’accélération du temps, la planète

Tourne plus vite, les réveils s’arrachent

Aux sommeils langoureux des camaraderies

Naissantes et surannées avant d’être…

 

Trop rapide, et nous perdons pied

Sur cette terre, desmodus rotondus,

Qui roule sur elle-même sans se soucier

De nos avenirs irréels…

 

Les objets restent clairsemés sur le sol,

Un désordre propre règne dans la pièce

Où le crime aura lieu,

Dans la pièce où je me tuerai.

 

Les yeux désespérément ouverts

Sur la lâcheté de nos rapports,

Le cœur infiniment ouvert

Aux lumières d’une chambre sans air.

 

Commenter cet article